Des données enrichies pour mieux comprendre les trajectoires de soins et leurs déterminants


Des nouvelles de la composante AD

La composante Accès aux données travaille sur un projet de recherche basée sur l’exploitation des informations sur les trajectoires de soins des personnes présentant certaines conditions de santé et qui pourraient être traitées en soins ambulatoires. Ces informations proviennent d’une cohorte représentative de la population du Québec. En donnant un accès approprié à des données enrichies, ce projet apportera un nouvel éclairage sur les trajectoires de soins et leurs déterminants, contribuant ainsi à la compréhension des facteurs influençant l’utilisation des services et leurs performances. Cela permettra aux décideurs de prendre des décisions éclairées et basées sur des évidences empiriques, d’apporter les changements requis aux services de santé pour les rendre plus performants et mieux adaptés à la réalité de la population.

Pour assurer le bon fonctionnement de ce projet de recherche, la gouvernance s’appuie sur une table de travail composée de scientifiques (juniors et séniors) provenant des quatre RUIS du Québec et du réseau des Universités du Québec, reconnus pour leur expertise en analyses secondaires de données, tant dans le domaine de la santé qu’en économie et en sciences sociales. Des décideurs, patients et professionnels de l’Institut de la statistique du Québec complètent cette table de travail.

Les conditions propices aux soins ambulatoires représentent la majorité des coûts de santé au Québec et ont un effet néfaste sur la qualité de vie des patients qui en sont atteints. Dans cette perspective, la table de travail, qui a tenu sa première rencontre en mai dernier, a décidé que le projet aura pour objectif de mettre en évidence les trajectoires de soins les plus efficaces pour le contrôle de ces conditions de santé spécifiques.