Retraite du 20 mai : le point sur la stratégie de recherche axée sur le patient


Lac 3Les partenaires de l’Unité étaient tous réunis pour discuter de la stratégie de recherche axée sur le patient, des résultats attendus, du rôle de chacun et des moyens à prendre afin d’améliorer les résultats de santé des patients.

C’est le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, qui a ouvert la séance avec un message clair, adressé à cette assemblée de chercheurs, gestionnaires, cliniciens et patients : le ministère compte s’impliquer pleinement pour faire de la Stratégie de recherche axée sur le patient une réussite, mesurable par des résultats concrets sur l’amélioration des soins et services en première ligne.

Lac 2

 

Un objectif commun : transformer les pratiques cliniques et organisationnelles des soins et services de première ligne

Le processus de recherche axée sur le patient implique d’évaluer les pratiques et les services, de répondre aux besoins des patients, cliniciens et gestionnaires, de faire de la recherche en contexte réel, d’utiliser des données probantes et de produire des guides de pratiques. Cette recherche doit mener à la transformation des pratiques cliniques et organisationnelles en première ligne. Une transformation qui agira également sur le continuum de soins et de services.

 

La SRAP : un changement de culture

La stratégie de recherche axée sur le patient implique la notion du patient partenaire et l’intégration du volet social en recherche, deux éléments fondamentaux imposant un changement culturel dans le réseau de santé et de services sociaux.

 

Le rôle de l’Unité : Fédérer les forces en place au QuébecLac 1

L’Unité a comme mandat de développer la capacité en recherche axée sur le patient et d’appuyer les transformations dans le réseau.

Pour y arriver, l’Unité peut compter sur des partenaires aux expertises complémentaires. L’importance de fédérer ces forces est primordiale. Déterminer les questions de recherche à partir des besoins des patients et des usagers du réseau et améliorer les résultats de santé de ces derniers, ne peut être possible qu’en fédérant tous les acteurs du réseau.